A propos


Naissance à la Havane

Formation à New-York.

Réside et installe son atelier en Lauragais, France.

Organise des stages, enseigne le dessin et la peinture.

Membre de jury pour divers salons d’Art.

Expose en galerie en France, en Europe et à l’étranger.


Évidence immuable, la Nature est la source majeure de mon inspiration, mon œuvre rend hommage à son harmonie. 

Je travaille les nuances colorées par superposition de glacis. Ils révèlent des tons nouveaux qui se fondent, sublimés par des effets de transparence.

Le motif se dissout naturellement  en faveur de la lumière, vers une perte de repères où le choix entre garder et supprimer devient l’enjeu du tableau.

C’est à la frontière de l’indicible que se joue ma recherche picturale où la fragmentation lumineuse et les relations colorées construisent l’œuvre.

Grâce à la matière fluide des vélatures, je joue avec les tensions, provoque des accidents, puis je retranche beaucoup et ne garde que l’essentiel.



Poèmes de Claude Barrère pour Diane Garcès de Marcilla

 Harmoniques du passage

l’Absente

à l’épaule nue

aux escaliers d’ombre

descend

                           

par delà

les cyprès flammés de Toscane

ouvre

la pierre des tombeaux enfouis

 

déposant dans l’intime

et la couche des Dieux

un corps

d’amoureuse diaphane

                           

dans l’éclair irisé

d’une harpe de pluie

 

                                                              Janvier 2012

 Telle un corps d’émotion pure – un « moi-peau » -

la peinture de Diane Garcès de Marcilla ne cesse de s’offrir en carnations et modelés subtils,

excellant à peupler de gestiques et postures cette alcôve

à jamais rêvée de la toile.

 

Pénétrée de pénombre sous l’arceau diffus de lumières,

une intimité s’invente là,

qui sait s’auréoler à la fois

d’un réalisme d’observation fort ajusté et

d’une certaine inclination à l’évanescence.

 

Dans cet entre-deux,

le regard peut se glisser,

circuler avec sa caresse,

s’y épousant à l’envi en une déclivité d’épaule,

un élan du dos,

un port de nuque,

un dénouement de cheveux…

en un lent rituel de Féminité à révéler pleinement !

 

                                                                      Toulouse, Avril 2011


Diane Garcès de Marcilla

garces-de-marcilla.diane@orange.fr

06.52.76.40.76